Choisissez votre langue / Select your language

FrançaisEnglish中文

LUXE MAGAZINE VIDEO


Shanghai, la ville futuriste du 3ème millénaire

Rêve futuriste ou cauchemar de nostalgique, Shanghai se métamorphose sans cesse. Sa « renaissance » a réellement pris corps depuis plus d’une dizaine d’années, souvent dans la démesure. Sortant de plus de trente ans de purgatoire maoïste, elle a, grâce à l’exposition universelle en 2010, redessiné son visage de cité moderne et responsable, lancée sur la voie du développement durable. Actuellement avec son taux de croissance galopant, son envie de luxe, la Chine n’a jamais été autant à l’honneur chez les grandes marques. Tout naturellement, elle ambitionne de s’imposer comme la première capitale économique mondiale. Focus !
Vue sur le Bund
CNTA
Jardin Ming
Xiniandi
Nanjing road
Swatch
Mr mrs Bund
Taikang road
Peace Hotel Fairmont
Peace Hotel
Restaurant du Peace Hotel
Spa du Peace Hotel Fairmont

Une ville qui se développe à la vitesse du son


Dans les années 30, Shanghai que l’on appelait « le Paris de l’Orient » vivait au rythme des concessions et des fêtes, du négoce et du pousse-pousse, des jonques et des fumeries d’opium. Aujourd’hui, après une longue éclipse, Shanghai est de nouveau dans la lumière. Entre moyen-âge et troisième millénaire, plus changeante qu’un ciel chinois, la ville n’en finit pas de prouver au monde son extraordinaire vitalité. Se développant à la vitesse du son , les modes se font et se défont rapidement en Chine.


Des buildings à foison


Ses buildings poussent comme des champignons, notamment sur la rive orientale du Huangpu, à Pudong, où les gratte-ciel tutoient les nuages. Le Jinmao Building, ce château de cartes de pierres argentées de 421 mètres, la Perle de l’Orient (une tour kitsch où se niche la télé (468 m) ou encore le Shanghai World Financiel Center, appelé le « décapsuleur) (492 m) ne sont pas, loin de là, les tours les plus hautes. Sur papier, la Shanghai Tower devrait s’élever à 632 m ( d'ici 2014.) Si ses tours sont dessinées par de grandes agences d’architecture américaine, les français ne sont pas de reste. Jean-Marie Charpentier a ainsi signé l’Opéra de Shanghai en 1998 ainsi que l’avenue du Siècle, et Paul Andreu, l’aéroport international de Shanghai Pudong ainsi que le centre des Arts Orientaux.


Entre modernité et tradition


On retrouve la Chine séculaire, dans le jardin Ming du Mandarin Yu, construit au XVIème siècle par la famille du gouverneur du Sichuan avec ses ponts en zig zag, ses érables taillés comme des bonsaïs, ses bassins aux carpes et aux nénuphars, près du marché aux Puces de la rue Dong tai. La vieille ville en comparaison paraît un peu factice, avec son ancien bazar reconstitué, ses toits en hirondelle et ses balcons ajourés ; On y retrouve malgré tout, la plus vieille maison de thé chinoise. Ville de science fiction ou presque, cette frénésie de constructions se comprends par un vieux proverbe chinois « pour construire l’avenir, il faut oublier le passé ». Ce qui explique la destruction de tant de lieux qui constituaient l’histoire de la Chine.


Quartiers typiques ou branchés


 N’hésitez pas à aller vous balader à Xintiandi « le Nouveau Monde ». Pour s’y rendre on emprunte un entrelacs de voies express tout en traversant une forêt de tours. Ce quartier est un ensemble de boutiques rétro-chics, café, restaurants dans une coquille d’architecture shikumen. Ambiance bohème garantie. Dans l’ancienne concession française, ce Paris de l’Orient au chic absolu, s’égrènent des maisons de colons, devenues aujourd’hui des restaurants branchés. Mais le quartier le plus typique pour faire un peu de shopping reste Taikan Road. L’on y retrouve côte à côte, gratte ciel et vie d’autrefois. Dans les ruelles, petites boutiques de design de créateurs ou de mode, côtoient maisons d’autrefois où certains chinois vivent encore d' une manière ancestrale, ( linge pendant à l’extérieur, petits vieux prenant le frais sur leur chaise, crachant consciencieusement par terre ) avec des boutiques de design, de mode, création ou ateliers d’artistes.



Des enseignes attirantes



Shanghai parait décidée à ne pas bouder ses plaisirs et elle n’oublie pas non plus de séduire les visiteurs . Ainsi des restaurants, comme le célèbre Mr & Mrs Bund ( officié par Paul Pairet, le célèbre chef à Shanghai), brasserie contemporaine aux 267 plats, qui attire une clientèle pour moitié chinoise et étrangère, le Bar Rouge toujours sur le célèbre Bund, un night club fréquentée par la jeunesse locale, le Shook , (Swatch Art Peace Hôtel ) ouvert récemment, un concept lancé par Swatch, où l’on retrouve les Arts, un boutique hôtel de 7 suites , avec un restaurant offrant 4 types de cuisine authentique, (Japonaise, Occidentale, Sud est asiatique et chinoise.) Pour une rencontre culinaire chinoise du Yunnan, direction Lost Heaven dans un cadre typiquement chinois ou dans l’ancienne maison du Consul, dans l'ex concession française, un décor resté dans son jus des années 30 et un très joli jardin.



Le Peace Hôtel :Une belle endormie


Dans ce Shanghai moderne, l’hôtellerie a pris une place importante et de nombreux groupes hôteliers sont présents. C’est notamment le cas du groupe Fairmont qui a repris le management du célèbre et historique Peace Hôtel, idéalement situé sur le Bund, créé dans les années 29. Cette belle endormie assoupie depuis de nombreuses années, s’est réveillée après 3 ans de travaux de réhabilitation et de restauration. Le cabinet d’architecture intérieure Hirsch Bedner Asssociate a réalisé en collaboration avec Le Shanghai Institue of Architectural Design & Research et d’autres historiens, une rénovation colossale de ces lieux mythiques, cherchant à restituer son lustre d’antan tout en conservant son esprit Art Déco. Ce joyau Art-Déco , abrite les dernières traces de « haiai », ce style shanghaien né du métissage entre Orient et Occident.


Un établissement chargé d’histoire, emblématique et mythique


A l’époque, fondé par Sir Victor Sassoon, conçu par les architectes Palmer & Turner, il portait le nom de Cathay Hôtel et sa construction avait coûté plus de 5 millions de $. Devenant rapidement un établissement emblématique, il accueillait les personnalités les plus en vues, de Charlin Chaplin en passant par Mohammed Ali, Bill Clinton ou Marlène Dietrich. Adresse incontournable à l’époque, il était l’hôtel où descendre en Extrême-Orient.
Son emplacement unique, sur la promenade du Bund, sa façade Art Déco et son toit en cuivre, sont toujours une référence. Aujourd'hui un lobby majestueux, où une verrière octogonale accueille le visiteur, des sols en mosaïques, des dorures, des pièces uniques d’appliques, reprenant les codes des années 30, en font un lieu incontournable. Par contre avec sa forme de bateau, il n’a malheureusement aucune chambre qui donne sur le Bund, uniquement des suites. Les chambre quand à elles, décorées de manière classique, affichent un esprit années 30. Relativement sobre quelques détails subtilement Art Déco, (plafond à caisson, balustrades en cuivre poli ou éléments en cristal Lalique) les agrémentent . Dans les salles de bain, spacieuses, une baignoire à pied griffé trône insolente.


 6 restaurants et bars de légende.


La restauration s’en donne à cœur joie ici. Pour les amateurs de cantonais, le Dragon Phoenix au 8éme étage offre une vue incomparable sur la rivière huangpu et ses illuminations. Une décoration typiquement chinoise, des murs dans des tonalités de vert anis, du mobilier en bois sculpté complète le décor. Plats cantonnais et shanghaiens sont ici à l’honneur. Si la cuisine occidentale ou européenne vous tente, vous ne manquerez pas de réserver à The Cathay Room, une jolie salle, lumineuse donnant également sur le Bund. Décoration sobre et art déco, sa particularité : sa carte des vins avec plus de 250 crus européens et du nouveau monde, de quoi s’offrir une belle découverte de vignobles du monde. Le chef français, Denis Lartigue qui a officié en Thaïlande et au Hilton en France et en Chine est aux commandes de ce navire. Pour des débuts ou fin de soirée, rendez-vous au Jasmine Lounge pour son tea time et les amateurs de jazz finiront la soirée au Jazz Bar, où le le jeune prodige du New-Jazz, Théo Croker s’y produit toutes les semaines.



Le spa Willow stream



Enfin après une journée trépidante à arpenter la Nanjing Road (l’équivalent de notre « Champs Elysée » et rue commerçante numéro un en Chine) direction le Spa Willow Stream. 1000 m², 9 cabines, une piscine de 20 m et 56 soins prodigués par la marque de Kerstin International. L’ambiance tamisée, le décor légèrement british, une jolie salle de réception où trône un salon arborent une sérénité qui semble propice à la détente. Tous les soins reposent bien entendu sur les traditions ancestrales chinoises alliées aux techniques modernes.


 

Octobre 2012
Par Katya PELLEGRINO

Mon avis :
Shanghai est une ville bouillonnante, qui mérite au moins 3 jours pour un premier contact. Plus sophistiquée que sa voisine Pékin, malgré son aspect superficiel et ses gratte-ciel, elle vaut vraiment le détour, et reste l’exemple frappant des contradictions existant en Chine entre un gouvernement chinois communiste et le côté capitaliste de la ville. Je vous conseille de démarrer la visite de la ville par une balade en side-car, qui a le mérite de vous donner un premier aperçu de la ville. Allez dîner au Mr & Mrs Bund, testez le concept Ultraviolet de Paul Pairet, levez vous à 6H et allez faire un tour sur le Bund pour voir les chinois pratiquer leur tai Chi, danser avec les rubans… Faites un détour musée de Shanghai, et à celui de Rockbund Art Museum ne manquez pas le magasin de Shang Xia, ce concept de luxe chinois en joint venture avec Hermès. Faites vous masser les pieds, dans les petites boutiques de massage qui pullulent partout. Même si elles ne paient pas de mine, les massages sont bien faits. Perdez-vous dans le dédale des rues dans la Concession française et dans le quartier de Taikang Lu ainsi que dans celui de Xintiandi.
Le Peace Hôtel Fairmont
est idéalement placé sur le Bund pour y séjourner.

Ses Points forts : emplacement sur le Bund, bonne restauration au cantonnais et au Cathay Bar, très agréable également pour le petit-déjeuner, car dominant le Bund. Bonne literie et le Jazz Bar est un grand moment. Un bon point pour la mise à disposition d’une tenue de sport complète (chaussures et vêtements) pour la durée du séjour. Belle piscine.


Ses Points faibles : les chambres donnant sur la cour intérieure sont sombres et se font face. Un vis-à-vis proche. Préférer les chambres donnant sur la rue, bien insonorisées, elles sont plus lumineuses, surtout celles des étages élevés ( 5, 6 étage). Ma préférence vont à celle de One Bedroom suite ou encore la suite japonaise, décorée totalement dans un esprit japonais, avec tatamis, salon bas… Attention, aux amateurs de réflexologie plantaire, il s’agit plus d’un massage de pied et non de réflexologie


Tarif massage : à partir de 800 RMB (environ 95 €

Peace Hotel Fairmont
20 Nanjing road East Shanghai
T°  86 21 6321 6888
www.fairmont.com/peacehotel

Partir avec : La Maison de la Chine
Une très belle expertise et des propositions de voyage sur-mesure en fonction des besoins et des envies des clients.
quelques beaux circuits également sont proposés :
« Les trois joyaux » 10 j/8 Nuits à partir de 1390 € TTC comprenant Vols AR Taxes, pension complète, visites et spectacles, guide  nationaux et locaux francophones.
Va  de Pékin, la Cambaluce, Xian avec sons armée de guerriers en terre cuite et Shanghai
L’hébergement est en trois étoiles et les transferts entre villes se font en train et train de nuit.
"Rêves de Chine" à partir de 3250 € TTC sur 13 J


Attention tarifs pour 2012


www.lamaisondelachine.fr
3 rue de cassette.
Paris 75006
T° : +33 1 40 51 95 00
Ou bien :
Le Shanghai Gourmand – Fairmont Peace Hotel***** Séjour ville en individuel (base 2 personnes mini) 7 jours / 4 nuits Tarif : à partir de 1850 € TTC Vols sur Air France, hôtel Fairmont Peace*****
Le lien internet :
http://www.maisondelachine.fr/detail-sejour-ville-chine/le-shanghai-gourmand-fairmont-peace-hotel-4139.html
T° : +33 1 40 51 95 00


Side Car :
Sidecar motorcycles trips Jonathan Ebel
T : +86 150 219 780 34
jonathan@shanghaisideways.com
Tarif : 90 € environ pour 2 H

Shopping :

- Annabel Lee


 Une boutique où l’on trouve de jolis pyjamas en soie et des écharpes en cachemire située dans le quartier de Xintiandi.
- Pour s’acheter des couettes en soie, un must à des prix extrêmement compétitifs : 85 € pour une couette en pur soie 220 x 240 Yuyuan Jiangnan Silk Museum
125 jiuxiao Changrd. Sh.cn T° : +86 -0) 21 6355 0312
- Aller dans le quartier de Taikang Road et perdez vous dans les ruelles où quelques maisons typiques sont encore habités par des chinois. Il y a beaucoup de galeries, de petites boutiques de mode, de bars et de petits restaurants. - - - Pour acheter des petits carnets en papier : - Chez Lù 210 Taikang Road Room 4 N° 7 yard T° : + 86 21 5465 6739


Restaurants


Lost Heaven sur le Bund Vous y dégusterez des délices sucrés et épicés de la cuisine méridionale du Yunna, dans un décor élégant en bois et dans un esprit très chinois Comptez environ 30 €. 3 adresses dont une au Bund T° : +86 64 33 5126



www.lostheaven.com.cn


Din tai Fong


Pour manger des raviolis au poulet, les meilleurs de la ville. Dans le quartier de Xitiandi et dans 6 autres lieux


www.dintaifung.com.tw


Compter environ 40 €


Mr & Mrs Bund


Une brasserie créative tenue par le chef Paul Pairet, qui concocte une cuisine savoureuse et avant-gardiste. Comptez pour 3 plats 80 € vin compris Sinon vous avez des plats à partir de 10 € Son dessert Lemon Citron avec crème pâtissière est à se damner. Le citron confit a été cuit durant 72 h. Sa crevette cuite en jarre avec vanille est également un plat original avec beaucoup de saveur.


Des menus à partir de 23 h sont aussi proposés à la clientèle jeune qui vient au Bar Rouge à 250 RMB soit 30 €
Ouvert 7J/7, jusqu’à 04 h du matin
6th Floor 18 on the Bund 18 guangdong Rd
+86 21 6323 9898

YongFoo Elite


L’ancienne maison du Consul de France dans la concession française transformée en restaurant. La décoration est restée dans son jus ,typique des années 30, parquet en bois, lampes Lalique, colonnes en marbre, banquettes en cuir, et un joli jardin investi par une très belle végétation et quelques tables ainsi qu’un lit à baldaquin transformé en canapé.
N° 200 yong


Le Bar Rouge

The place to be.



Une terrasse à se damner donnant sur le Bund, une musique électro rock pointue. www.bar-rouge-shanghai.com


Le Kee Club
Le célèbre club privé, de Hong Kong réalisé par Yann Debelle de Montby, a posé son ambassade dans les étages élevés de la maison « Richemont ». Deux somptueuses demeures anciennes, à l’ambiance très british ! Parquet, miroirs, cheminées et une superbe carte des vins
796 Huai Hai Rd Middle


Y aller avec : Cathay Pacific
Si vous souhaitez faire une halte à Hong Kong Le plus : la possibilité pour les clients de la classe économique de bénéficier sur demande de 3 h au salon « Plaza Premium » En économie, écran et prise. www.cathaypacific.com


Sinon Air France et Air China desservent Shanghai en vol direct
Décalage horaire : 6 h de plus en été et 7 h en hiver
Taux de change : 1 € = 8, 5 à 9 yuans ( nov 2011)
Monnaie officielle : le yuan (RMB)