A La Une


Mellerio dits Meller le plus ancien joaillier du monde...

Les Maisons de luxe en France ont pour beaucoup une longue histoire.
Elles ont émergé grâce à un long travail artisanal en cultivant l'excellence et la rigueur. La saga de la grande maison de joaillerie de la rue de la Paix à Paris, Mellerio dits Meller, en est la parfaite illustration.
Aujourd'hui, François et Olivier Mellerio, les dirigeants actuels et représentants des quatorze générations s'étant succédées depuis 1613... perpétuent la tradition de la haute joaillerie qui a fait la renommée de l'entreprise et qui lui vaut d'être membre de la Haute Joaillerie de France et du Comité Colbert.
Vend me Bagues 3 lignes corps ronds ou carr s
Quatorze g n rations d orf vres joailliers et horlogers
Parure Victoria 3 saphirs birmans 150 brillants et 75 diamants baguettes bague et boucles d oreilles
La Neuf Imp riale sertie de 58 brillants et d une rang e de diamants en bracelet
Bagues Colombine Calice et Op ra
La coupe des mousquetaires le troph e en Argent du Simple Messieurs des Internationaux de Roland Garros

A l'origine, un privilège royal

1613 : cette année-là, un jeune "fumiste" lombard récemment installé à Paris découvre un complot dirigé contre Louis XIII. Ainsi avertie, la reine-mère, Marie de Médicis, récompense Jean-Baptiste Mellerio et la colonie lombarde de la capitale en leur accordant le privilège de "porter et vendre du cristal taillé, de la quincaillerie et autre menue marchandise" dans tout le royaume ....
Venus de Craveggia, au cœur de la vallée de l'Ossola, les Mellerio dits "Meller" (comme tous les Italiens qui, à cette époque, francisèrent leur nom) sont arrivés en France un siècle plus tôt, après les Guerres d'Italie. Ils y exercent les métiers de fumistes, de colporteurs, de marchands saisonniers, tout en gardant des liens étroits et constants avec leur pays d'origine. Le privilège de 1613 - renouvelé par des arrêts de Louis XIV, Louis XV et Louis XVI - marque le départ de l'activité de joaillerie de la famille Mellerio, qui, de colporteurs proposant des bijoux, vont progressivement devenir marchands - bijoutiers fournisseurs de la haute société.

De l'Ancien Régime finissant à la gloire de l'Empire

C'est sous le règne de Louis XVI que Joseph Mellerio, son frère Jean-François et ses neveux François et Jean-Jacques commencent à occuper une place significative dans la joaillerie française. Leurs activités, d'abord parisiennes, s'étendent très vite dans toute la France et jusqu'en Angleterre.
Mellerio se spécialise dans les produits de luxe : objets d'orfèvrerie, bagues, bijoux, montres et breloques, boîtes précieuses en écaille ou en or, tabatières, bonbonnières, boucles de chaussure et même portefeuilles.
Les Livres de comptes, conservés depuis 1780, font apparaître une clientèle élégante, de l'aristocratie et des familles de la Cour à la grande bourgeoisie parisienne.
La Révolution ne fait qu'interrompre momentanément une activité qui reprend et se renforce avec l'Empire : François Mellerio est alors présenté à l'impératrice Joséphine dont il devient l'un des fournisseurs attitrés. C'est le début d'une éclatante réussite. Parmi les clients prestigieux de la Maison : Pauline Bonaparte, la célèbre princesse Borghèse, sœur de Napoléon, plusieurs Maréchaux d'Empire - Victor, Ney, Augereau, Lefebvre - les duchesses de Broglie et de Clermont -Tonnerre, la comtesse de Ségur, mais aussi Miss Crawford, épouse de l'Ambassadeur des Etats-Unis, Mademoiselle Mars, la célèbre comédienne.
Symbole de cette réussite : la bijouterie Mellerio s'installe en 1815 dans le bâtiment historique du 9, rue de la Paix, à deux pas de la place Vendôme.

De la Restauration au Second Empire : l'âge d'or

Le succès de Mellerio dits Meller se poursuit sous la Restauration - avec la Famille royale, les ducs de Berry et d'Angoulême, le prince de Talleyrand  et sous la Monarchie de Juillet. Le roiLouis-Philippe et la reine Marie-Amélie comptent au nombre des clients de la Maison et, avec eux, de nombreux membres de la Cour et de l'aristocratie.
Le ralentissement des affaires réalisées avec la haute société française, dû à la Révolution de 1848, fournit à Jean-François Mellerio l'opportunité de prospecter l'Europe. Il ouvre une succursale à Baden-Baden, ville d'eaux de l'Europe élégante, et une autre à Madrid. L'une des clientes de cette dernière est Eugénie de Montijo, future Impératrice des Français.
Car, avec le Second Empire, commence une période de prospérité sans précédent pour la Maison Mellerio dits Meller. La boutique de la rue de la Paix reçoit les personnalités du monde entier séjournant à Paris, ainsi que les têtes couronnées. Les reines Victoria d'Angleterre, Louise de Belgique, et de Suède achètent parures et bijoux dessinés pour elles. De nombreuses familles de l'aristocratie et de la grande bourgeoisie européennes suivent leur exemple.

Au-delà du commerce de luxe, la création artistique

Mellerio dits Meller
vit avec son temps : les cartons renferment des milliers de dessins représentant l'évolution de la haute joaillerie jusqu'à nos jours. Bijoux modernes de leur époque, mais conservant le classicisme, signe du bon goût éternel. Témoin, parmi les milliers de créations, une série unique de Chevaux de légende et les "bijoux démontables" et transformables qui accompagnent la femme élégante tout au long de sa journée.

Les arts, la culture et le sport

Orfèvre lié à la vie artistique et intellectuelle de la France, Mellerio dits Meller crée depuis plus d'un demi-siècle de nombreuses épées d'académiciens : de Charles Maurras à Jacques Bainville, de Jacques Soustelle à Bertrand Poirot-Delpech, de Jean-Louis Curtis à André Frossard et René Brouillet.
Orfèvre religieux depuis le XIXème siècle, Mellerio dits Meller a notamment conçu et réalisé l'ensemble des ornements du culte destinés à la basilique Yamassoukro (Côte d'Ivoire).
Orfèvre du sport enfin, Mellerio dits Meller est le créateur du Ballon d'or, de la Cravache d'or, des Coupes de Roland Garrosque brandissent chaque année les vainqueurs des Internationaux de France de Tennis... et, tout récemment du Trophée du 1er Polo professionnel indoor de Bercy.

Membre du Club International des "Hénokiens"

Représentant à part entière du prestige français, Mellerio dits Meller siège au Comité Colbert, et François Mellerio a été élu en 1994 Président de la Haute Joaillerie en France.
Mellerio dits Meller est présent aujourd'hui au Japon (Tokyo, Kobé, Osaka...) où les amateurs peuvent admirer et acquérir les créations du "plus français des joailliers", qui est aussi le plus ancien ...
Mellerio dits Meller, qui est la seule maison de Joaillerie qui perpétue son art depuis quatre siècle au travers de quatorze générations, appartient au Club International des "Hénokiens" qui regroupe les entreprises familiales de plus de deux siècles d'existence. 

Novembre 2004
Par Yves CALMEJANE
MELLERIO dits MELLER
9, rue de la Paix 75002 Paris - France
Tél.: 33 (0) 1 42 6157 53
Fax : 33 (0) 1 49 27 04 90


E.mail : contact@mellerio.fr
Internet : www.mellerio.fr/