Culture


Napoléon Ier - Napoléon III « L’Art au service du Pouvoir »

C’est à une visite placée sous le signe de l’Histoire et de l’Art que nous ont conviés les 2 brillants et truculents commissaires de l’exposition : Pierre Branda et Xavier Mauduit.

Une trilogie qui sonne bien et qui pique la curiosité !

Un titre : « L’Art au service du Pouvoir »
Deux acteurs : les empereurs Napoléon Ier et Napoléon IIl
Un lieu : l’Atelier Grognard, ancienne fabrique de plaques de cuivre, zinc et étain construit au XIXe siècle en pleine époque Eiffel.


Deux souverains - une seule dynastie



Le 18 mai 1804, l’Empire est proclamé et Napoléon Ier est sacré le 2 décembre suivant : le pays n’avait pas connu d’empereur depuis Charlemagne. La France se dote d’institutions prévues pour durer, avec une nouvelle dynastie consolidée par la naissance du roi de Rome en 1810. La chute de Napoléon Ier, après la défaite de Waterloo en 1815, ne met pas fin à l’idéal impérial. Le 2 décembre 1852, Napoléon III restaure l’Empire : le mot « restaurer » est important car il n’est pas question de créer un nouvel Empire mais bien de renouer avec celui mis en place par son oncle.

Plus de 200 œuvres et objets d’exception au service du Pouvoir

Confectionnés par les maîtres - les frères Jacob, Odiot,.. - et les grandes manufactures de l’époque - les Gobelins, Sèvres, la Savonnerie -, ces objets mettent en scène l’Empire français de 1804 à 1814 et de 1852 à 1870. Point évidemment de réseaux sociaux ni de « tweets » à cette époque … Le média choisi par les deux Empereurs est noble par essence : c’est l’Art.

Pour illustrer l’Empereur en majesté, sacre et mariage mobilisent au service du pouvoir



Parmi les lieux de faste, la salle du trône est le lieu sacralisé du siège du pouvoir. L’intimité dans les palais crée des liens avec la population. Napoléon Ier et Napoléon III mettent en scène chaque moment de leur existence, et notamment avec leurs proches : l’empereur, père de la nation, est aussi père de famille.



L’art dans les palais permet à chaque visiteur d’admirer le décor d’un spectacle grandiose, imposant, fascinant. Il en va du prestige du régime, en France et dans le monde, mais le déploiement de faste à travers les arts est également un gage de solidité de l’Empire. Une politique active de commandes officielles menée par les deux souverains favorise l’industrie du luxe. Les empereurs soutiennent les manufactures et les artistes : les Salons de peinture et, dans le cas du Second Empire, les Expositions universelles permettent de mettre en avant l’intérêt porté par les empereurs pour les arts.

Avril 2018
Par Hélène Feltin

Mon avis

A quelques kilomètres de Paris, la jolie ville de Rueil-Malmaison s’offre pour une flânerie pleine d’Histoire autour de Napoléon Ier et de son épouse Joséphine.
Venez découvrir jusqu'au 9 juillet, à l’Atelier Grognard
« L’Art au Service du pouvoir : Napoléon Ier – Napoléon III »

Déjeuner à la brasserie Le Beauharnais
Au pied de l’Eglise Saint Pierre et Saint Paul où reposent Joséphine et sa fille Hortense de Beauharnais
www.le-beauharnais.com

et terminez la journée au Château de Malmaison, domaine de Napoléon Ier et de Joséphine. Siège du gouvernement de la France de 1800 à 1802, il abrite aussi des collections inestimables sans oublier le parc aménagé par Joséphine, grande
amoureuse de botanique.



www.musees-nationaux-malmaison.fr/chateau-malmaison