Evasion


Retour aux sources à Lecce dans les Pouilles

Ne courrez plus après le bonheur, Luxe Magazine l’a trouvé pour vous : Il est à la Fiermontina, un petit bijou de demeure, une ancienne masseria du XVII, située dans le centre historique de Lecce dans le sud des Pouilles, restaurée par Antonia et Giacomo Filali, une famille au destin hors-norme.
Démonstration avec Katya Pellegrino.
La place centrale de Lecce

Appelée aussi la Florence du Sud, Lecce dégage une physionomie architectonique, typique du XVII siècle et, nous transporte de l’atmosphère préhistorique aux temps des rupestres, des architectures médiévales aux chefs-d’œuvre du baroque avec un hymne aux anciennes traditions et au savoir-faire des maîtres artisans. Dans ces petites ruelles et piazzas, où que se porte le regard, l’histoire se rappelle à vous. Au détour d’une ruelle, vous arrivez sur la Fiermontina, un bijou de demeure privée. Visite !

Une ancienne Masseria restaurée avec amour

Le jardin de la Fiermontina et la sculpture de Serge Letourneur

Demeure étonnante datant du 17 ème siècle, la Fiermontina est une ancienne masseria adossée aux vieux murs d’enceinte de la ville. Elle fut achetée et restaurée par la famille Filali, Giacomo et Antonia petits-enfants d’Antonia Fiermonte (artiste italienne et muse de deux grands sculpteurs dans les années 30/45), par amour de la ville et de la région et par envie d'un retour aux sources. Giacomo découvre, en creusant une canalisation, des pièces aux voûtes de pierre, des étables, écuries, cuisines et décide alors, avec l’aide et les conseils de sa sœur d’en faire un boutique hôtel.

La bibliothèque

La Fiermontina était née en juillet 2015 après 10 ans de travaux, dirigés par les propriétaires et Antonio Annicchiarico, l’architecte-designer préféré de Roberto Benigni et enfant du pays. Plus d’un hectare s’étale dans ce centre historique, entre orangers et citronniers centenaires, sculptures de Serge Letourneur et de Jacques Zwobada (les deux époux sculpteurs successifs d’Antonia la grand-mère, au destin hors-norme), tableaux, dessins au fusain et pièces uniques de l’histoire d’Antonia la muse signées Le Corbusier, Charlotte Perriand ou Tobia Scarpa...

Un écrin historique pour un lieu contemporain

Le lobby de la Fiermontina

Star de la monochromie et du beige, La Fiermontina avec ses tableaux, ses sculptures, ses plafonds en bois couleur miel, rehausse d'élégance contemporaine les infinis nuances de la pierre de Lecce, constituant l’écrin des 19 chambres et suites disséminées sur ses deux étages. La maison est un hymne à l’amour, à Antonia et à ses deux artistes amoureux. Ici, l’art et l’histoire se sont donnés rendez-vous et rythment le ton. Laissez-vous porter…
De l’entrée, une sorte de passerelle amène au salon-réception et le regard plonge en contrebas sur la cheminée et ses canapés, ainsi que sur les quelques tables qui attendent leurs hôtes.

La piscine de la Fiermontina

Une impression d’harmonie et de sérénité se dégage de l’ensemble. Des jeux de lumière se créent grâce à un petit patio arboré jouxtant la partie salle-à-manger. Dans le bar, des affiches de boxeurs montrent le playboy Enzo, frère d’Antonia Fiermonte, qui eut aussi une vie hors-norme. Parti à 14 ans de Bari, il devint boxeur un peu par hasard et sur les conseils de ses parents, triompha d’un combat de boxe ingagnable et obtint la célébrité dans les années 30. Surnommé « la panthère blanche », il sut gagner le cœur de la veuve Lady Astor (la rescapée du Titanic) et l’épousa. Il divorça quelques années plus tard, pour devenir acteur, et parut dans plus de 100 films dont Ben-Hur ou Rocco et ses Frères.

Le bar

Fluidité des espaces

L'une des suites

L’espace architecturé sur différents niveaux joue la sensibilité des textures, la fluidité des harmonies, la noblesse des matières, et l’esprit d’une demeure privée, loin des diktats de l’hôtellerie. Ici, on respire le bien-être, la déconnection se fait petit à petit et un sentiment d’apaisement vous envahit peu à peu. Le même esprit de zénitude se retrouve au niveau de la piscine extérieure, qui se devine au travers des baies vitrées, de ses lignes horizontales. Quelques sculptures de Jacques Zwobada racontent leur histoire, et celle de Fernand Léger, s’affiche d’un air triomphant. L’enveloppe architecturale est allégée, rendant l’ensemble sobre et épuré. Sorte de synthèse à minima, qui permet de garder un pied dans la tradition et d’ouvrir un œil sur le contemporain.

Une gastronomie du cru

Le salon/restaurant

Le Chef de 24 ans sait vous séduire avec ses plats préparés avec créativité et amour. Ici, le local est maître-mot de la carte mais vous pouvez demander un plat particulier, le Chef vous le concoctera avec plaisir. Essayez donc le tiramisu, vous m’en direz des nouvelles !

Le tiramisu

La divine Lecce

Lecce et sa basilique

La porte d'entrée de Lecce

Après avoir investi ces lieux incroyables, l’appel de la ville nous attire surtout avec comme guide Ylenia, une jeune femme à l’énergie peu commune, passionnée et amoureuse de sa ville et de son ADN, travel designer choisie par Antonia pour faire vivre à ses hôtes des expériences simples, authentiques, et uniques. Sous son regard nous découvrons les secrets et beautés de Lecce, entre son Duomo, ses palazzos privés, sa basilique baroque, son amphithéâtre romain qui s’anime sous les concerts et les opéras dès les beaux jours revenus.

Les arènes de Lecce

Une ville qui a connu à ses origines deux périodes prospères : l’une à l’époque romaine, l’autre durant le Royaume de Naples où elle développa un nombre considérable d’édifices, de palais avec des motifs d’ornement précieux "le baroque de Lecce ". Ce travail des sculptures que l’on trouve partout sur les monuments et palais a été rendu possible par la pierre locale, ductile et friable. Allez écouter sur la piazza Sant’Oronzo un air d’opéra diffusé par des haut-parleurs placés sur le toit de la mairie durant 11/12 secondes à midi chaque jour !

Skindoza et ses mamas !

Le village de Skindoza et sa place centrale

Le lendemain, Antonia, aussi amoureuse qu’Ylenia de sa région, nous fait découvrir la beauté de la côte adriatique et ionienne, avec Gallipoli, une ville portuaire constituée d’une population de pêcheurs. La dégustation de l’huile d’olive à l’Azienda Taurino, qui se déroule presque comme une dégustation de vin, et un déjeuner à Skindoza avec les « mamas » du village au sein de l’ancienne mairie ponctuent avec brio cette journée placée sous le signe de la simplicité. Une idée d’Ylenia d’ouvrir ce lieu comme école de cuisine et faire découvrir aux touristes la cuisine authentique et comme à la maison des Pouilles. Situés sur la petite place de l’ancienne mairie, tous les après-midi, les anciens viennent se réchauffer sur les bancs face au soleil et échanger les dernières nouvelles. Un voyage dans l’histoire, dans un monde encore protégé des turbulences mondiales, où authenticité rime toujours avec simplicité.
Un retour aux sources… tout simplement !

Déjeuner à Skindoza
Juin 2017


Mon avis :
Une demeure plus qu’un boutique-hôtel, avec un accueil chaleureux et personnalisé grâce aux propriétaires, Antonia et son frère Giacomo.
Ici vous êtes choyés aux petits oignons, et surtout l’envie et la passion de leur ville et région amènent Antonia, Giacomo et Illiéna à vous faire découvrir leur Salento, avec tout ce qui se cache derrière en termes de culture, d’art, de gastronomie et surtout d’authenticité.



Des expériences simples mais toutes aussi intéressantes les unes que les autres vous sont concoctées sur-mesure.
Découvrez Lecce, et sa piazza Duomo, son palais épiscopal et le Palazzo del seminario. Puis la Piazza Sant’Oronzo avec témoins de l’époque romaine, son Amphithéâtre, le Palazzo de Seggio, et l’église Santa Maria delle Grazie avec d’importantes fresques et œuvres en bois.



Une visite s’impose à la Basilique de Santa Croce où la fantaisie des maîtres « tailleurs de pierre » se remarque sur chaque petite partie de cette magnifique façade. A l‘intérieur, équilibre harmonieux entre la sobriété du classique et le faste du baroque de Lecce.
Allez-vous perdre dans ces petits villages, le nez en l’air pour découvrir cette incroyable architecture, Partout et à tous les coins de rue, l’histoire vous appelle.
Pénétrez dans les églises, elles méritent toutes le détour. Chacune à sa façon raconte son histoire.

Le port de Galipoli

Visitez Galatina, au cœur du Salento, probablement une colonie grecque et son église incroyable, La Basilica S.Catarina d’Alessandria, Galipoli au bord de la mer, sur le Golfe de Tarente, un petit village de pêcheurs, très trendy et authentique à la fois. Le vieille ville est située sur une île calcaire et possède un riche patrimoine des XVII et XVIII siècles.

La cathédrale de Galatina

Les amateurs de soirées, de night-club, passez votre chemin.
Par contre les amoureux d’histoire, d’art, de nature, de musique et de simplicité, vous allez vous régaler. L’été l’amphithéâtre de Lecce est le prétexte à de nombreux opéras et concerts.



Il faut sortir le soir, et faire la « passiegetta », un rituel, une promenade nocturne des habitants de Lecce. 100 églises sont à disposition des amateurs et plus belles les unes que les autres.
Une semaine ne suffirait pas à découvrir tous les trésors de cette région du Sud.
Même ont été séduits par le charme discret de cette Florence du Sud !

La Fiermontina
Piazzetta Scipione de Summa 4
73100 Lecce
T : +39 0832 302481
http://www.lafiermontina.com/
Tarifs de 250 € à 1000 € selon les saisons
Comptez en junior suite de 350 à 500 €
En suite de 400 à 1000 €
TVA en sus
Mes préférés : la suite 5 avec petite terrasse, la junior suite 9 avec terrasse au premier et la 3 en rez-de-chaussée avec double petite terrasse mais sans salon.



La région de Salente selon le Routard
La région de Salento, située à l’extrême sud du « talon » de la botte italienne, bordée par les eaux de l’Adriatique et de la mer Ionienne, est un véritable livre d’histoire en plein air. Anciens bourgs et châteaux incroyables racontent le Moyen Âge, demeures aristocratiques et palazzios celle de la Renaissance La présence de ces deux mers, font de cette partie des Pouilles un véritable paradis sur terre. La côte Adriatique, avec ses imposants rochers et magnifiques baies entre le bleu de la mer et le vert des pinèdes, offre un panorama intact, parfois sauvages, comprenant des sites d’un grand intérêt naturaliste, comme la Réserve Naturelle de San Cataldo et l’Area dei Laghi Alimini.
.
Sans oublier la gastronomie des Pouilles, que Dame Nature offre généreusement à ses habitants : huile d’olive, vins, fromages, charcuterie...

Boutique couture sur-mesure : Atelier Guistiniani
Beaucoup de vêtements fluides, de mailles, de soie pour cette boutique où la propriétaire crée elle-même les collections.
Prix de 90 € à 300 €
Via Perroni 17
Lecce



Falconerie
Boutique plus trendy, avec pas mal de cashmere fins, de tenues structurées
Cahsmere à partir de 90 €
Via Trinchese 46
Lecce

Restaurant : Corte dei Pandolfi
Petit restaurant convivial aux pâtes et risottos maison
Tarif de 8 à 16 €
Conte dei Pandolfi 3/.4
Lecce

Pâtisserie : Natale
Une très bonne pâtisserie qui crée ses propres gâteaux
Via Trinchese 7
Piazza Garibaldi
Lecce



Boulanger : Al Fornaio
Très bons pains locaux produits depuis plus de 60 ans d’une manière traditionnelle et petits gâteaux italiens
Piazza Oronzo 23
Lecce

Achat d’huile d’olive à la ferme
Des prix incroyables : de 2 € le petit flacon à 6, 50€ pour le litre
Produit sur place
3 huiles différentes : Polaris (doux), Sirius (plus fort) et Extra (à la vitamine E)
Azienda Taurino
Via Torchiarolo km 1
Squinzano
T : +39 0832 787 541
www.agricolataurino.it
info@agricolataurino.it


Travel & Design : YLTOUR PR
Ylenia Sambati
+39 328 437 2422
info@yltourrp.com
Ylenia connait parfaitement la régjon et sait vous faire découvrir les trésors cachés de ces lieux.
Elle organise des évènements, des sorties, des expériences en fonction de vos envies, d’une manière simple et empreinte de gentillesse.