A La Une


Billet d'humeur n° 6 du Dr J.F Bezot Biologiste : La sexualité de la Maturité

L’ amour est déterminant pour notre santé, notre personnalité et notre vie. Nous , humains, agissons dans la logique d’intelligence affective.

LA SEXUALITE DE LA MATURITE

Née le 04.07.42

Il existe trois grands facteurs , en biologie, impliqués dans l’amour : le facteur sexuel, l’attachement, et la préférence pour un partenaire spécifique.
L’approche neuropsychohormonale est le nouveau paradigme de la la Médecine P4© de la longévité.
En vrai , il existe un organe fortement impliqué dans le désir et l’amour :
Le cerveau est une zone érogène de premier ordre :
Nous connaissons l’impact des stimulations sensorielles : visuelle, l’art peut donner un orgasme, ou extase auditive pour une forte émotion musicale, olfactive par les phéromones , tactile par la peau.

COMMENT EST-CE POSSIBLE ?

profil des neurotransmetteurs urinaires - © Luxe Magazine

Par l’intermédiaire des neurotransmetteurs qui permettent à notre cerveau de communiquer avec le reste du corps.
Sans eux, pas de contraction musculaire, de respiration , de libération d’hormones, et nous serions incapables de voir, penser, comprendre, de nous souvenir, d’ éprouver des émotions ( à partager), du désir...
La Dopamine, trop souvent déficitaire dans nos sociétés stressantes, est le neuromédiateur du plaisir, de l’envie sexuelle , de l’émotion, de la préférence pour un partenaire.

La libido est principalement véhiculée par le circuit dopaminergique.
Née le 04 juillet 1942 - © Luxe Magazine

La Sérotonine , c’est la « zen attitude » de la bonne humeur, l’envie de donner et de recevoir , tout en évitant de tomber dans les pièges générés par les pulsions.
La maturité est une période de la vie où l’ on sait ce que l’on veut , et surtout ce que l’on ne veut plus.
Il existe un équilibre nécessaire , et ce sans trop de variance, entre Dopamine et Sérotonine. Tout ce qui est mesurable , est maîtrisable.
Nous doserons ainsi les métabolites urinaires de la Dopamine, de la Noradrénaline, et de la Sérotonine (*) , traduisant l’action des neurotransmetteurs sur les récepteurs.
Le dosage du métabolite donne une indication quant à l’intensité du message réellement transmis.
Les neurotransmetteurs sont les « papillons de l’âme » (dr Cajal) , leur équilibre est délicat et demande toute notre attention.
Notre alimentation , l’état de notre microbiote (*), notre rythme de vie, sont des régulateurs qui nous aident à les équilibrer.
Soyons délicats avec nos neurotransmetteurs , ils le seront avec nous.

Dr Jean-François Bézot Biologiste médical *
Juillet 2022
(*) Biopredix.com