Evasion


Le Domaine des Hauts de Loire, plongée dans l’histoire

Certaines destinations sont faites pour vous faire rêver et résonnent comme un appel intérieur. La Vallée de la Loire, ce reliquaire inégalé de châteaux, de domaines, de contes et légendes, en fait partie, vous transportant vers d’autres époques.


Au détour d’un parc entouré de chênes séculaires, Le Domaine des Hauts de Loire, ce pavillon de chasse du XIXème érigé par le Comte de Rostaing, est devenu une demeure hôtelière.
Enchâssé dans un écrin de verdure de 70 hectares au sein d’une nature authentique et parfumé, le domaine se dévoile au détour d’une allée majestueuse de chênes. Ici il fait bon se ressourcer.
Non loin l’histoire vous entoure ! Blois, Amboise, Clos Lucé sont à un jet de pierre.

Un jardin à la française

A la nuit tombée, les lumières apportent une touche magique au lieu. Photophores parent les lieux d’une ambiance magique. Auréolé d’une clarté obscure, le Grand Cerf, œuvre de Pierre Yermia, donne le ton. Prélude à l’enchantement du lieu. Au petit matin, de la fenêtre de la chambre, nous découvrons le jardin à la française et la vue sur l’étang où paressent un couple de cygnes. Dépaysement !
Le Domaine se déploie au sein de cette nature verdoyante et généreuse, protégé des rumeurs du monde. Ici c’est l’invitation à savourer l’atmosphère délicate d’un Art de Vivre authentique et français.

La vie de château et rien d’autre

Ici la vie de château prend tout son sens. Nul ennui ne nous guette car mille distractions nous attendent. La forêt de chênes et ses chemins forestiers à pied ou en vélo, le tour des étangs, la guinguette et son terrain de pétanque, quelques longueurs à la piscine, se défouler au tennis, se faire masser entre des mains d’une thérapeute avertie au Spa Clarins ou pourquoi pas se prélasser près du feu de cheminée dans le petit salon. Il reste encore l’option de se blottir dans sa chambre confortable et apaisante, avec son parquet de chêne, ses tissus lumineux tendus aux murs et son canapé aux tons poudrés.
Après avoir profité de ces moments de bien-être et fait une petite incursion dans l’histoire de France alentour en découvrant le Château de Chaumont, le plaisir de retrouver ce lieu confidentiel et chaleureux nous fait nous hâter.

Une table étoilée qui appellent les sens


Le soir la table gastronomique de Remy Giraud, 2 étoiles est à savourer. 30 ans que le chef tient entre ses mains, l’âme de la gastronomie de ce domaine. Il s’inspire directement de la nature et au gré des arrivages, crée des plats inédits tournés vers le terroir. A travers ses propositions, on goûte au plaisir d’une cuisine juste et savoureuse. Un personnel attentif et un sommelier averti, Franck, comblent les goûts les plus divers. A l’automne, le lièvre pressé à la royale avec son cannelloni de cèpes ou bien le cochon restent un plaisir incontournable, bien que le choix soit difficile. Son homard et sa salade d’anguilles croustillant en entrées, mettent les sens en éveil.

Le Bistrot, une cuisine de terroir


Le lendemain, après avoir flâné dans la forêt et humé l’automne, direction le Bistrot. Comme son nom l’indique, la décoration rappelle l’imagerie d’une maison de famille, avec ses portraits, et ses objets, ses tables et ses chaises en bois. Une jolie cuisine ouverte permet de suivre en direct les préparations des plats. Le chef a su ici réinterpréter ses recettes, dans une version végétale ou cuites dans le seul four à bois de la région. Aux beaux jours, le Bistrot s’agrandit et s’étale dans le jardin, non loin du potager qui s‘exhibe, et nous régale de plats du terroir ou à la broche, comme l’épaule d’agneau ou la côte de bœuf !

La nuit tombée, les étoiles scintillent, apportant une touche magique au lieu. Il fait bon alors humer l’air du parc et se réfugier au petit salon en tête à tête pour un dernier verre, avant de monter rejoindre le cocon de notre suite.
Une parenthèse enchantée où il fait bon respirer et s’adonner la douceur de vivre à la française !
Demain, le Château de Blois où 7 rois et 10 reines ont séjourné sera l’incontournable visite à programmer.
Février 2019
Par Katya PELLEGRINO
Mon avis :
Une très jolie escapade à s’offrir le temps d’un week-end dans une région foisonnante d’histoire et de châteaux. Le Domaine est en lui-même une échappée, une parenthèse hors du temps où passer du temps. Avec les 70 hectares, il y a déjà de quoi faire ! Balades à vélo, jeu de pétanque, ramasser les champignons, s’alanguir sur une chaise longue dès que le soleil pointe le bout de son nez, se faire masser au spa… Bref de quoi pas s’ennuyer !
Bien entendu comme vous êtes à deux pas de Blois, je vous conseille d’aller visiter le Château de Blois, fief de François 1er, qui vaut le détour, se balader dans les ruelles où beaucoup de maisons sont classées. Aller au Clos Lucé rencontrer Léonard de Vinci, au château de Chaumont, à 10 mn en voiture ou à Amboise.
La table gastronomique vaut le détour, mais je vous conseille de manger très peu le midi, car les plats sans être copieux, sont riches et succulents. Essayez
Si par paresse, vous n’avez pas envie de sortir, cela tombe bien, puisque le Bistrot, orchestré par Remy Giraud, permet de se restaurer simplement de bons plats du terroir, avec des prix très abordables (plats à 20 €).
Le Domaine des Hauts de Loire
79 Rue Gilbert Navard
41150 Onzai
T : +33 (0) 2 54 20 72 57