Tendances


Grand Prix d'Horlogerie de Genève 2017 : les plus belles montres en compétition

Le 8 novembre 2017, le Théâtre du Leman accueillera la cérémonie de remise des prix du Grand Prix d'Horlogerie de Genève, une récompense saluant les créations horlogères les plus remarquables au monde. Focus sur nos 3 coups de coeur parmi les modèles en compétition.

La montre Camélia de Chanel



Un modèle d'une finesse et d'une féminité incontestables. Selon Nicolas Beau, directeur international de Chanel Horlogerie, la Maison a adopté une démarche inverse à ce qui est couramment pratiqué avec les modèles Skeleton. Au lieu d'enlever le métal, Chanel fait en sorte que les roues, les ponts... s'inscrivent dans le dessin du camélia, fleur fétiche de Gabrielle Chanel. A noter que son mouvement trois aiguilles à remontage manuel possède une réserve de marche de 48 heures.

La montre tourbillon Maximus de Kerbedanz



La manufacture horlogère suisse de Neuchâtel présente le plus grand tourbillon volant au monde. Ce modèle titanesque (cage 100% titane) possède un tourbillon volant central géant KRB-08 posé sur une cage de 27mm de diamètre et, exerçant une rotation totale en 6 minutes, tournant à une fréquence de 2,5 Hertz avec 18 000 vibrations par heure. Une prouesse ornée de 415 composants dont 34 rubis...

La montre Aki-No-Kure de Voutilainen



Ce modèle mêle le savoir-faire de la Haute Horlogerie Suisse par Kari Voutilainen à la tradition japonaise du prestigieux studio de finitions laquées Unryuan situé à Wajima. C'est l'expert T. Kitamura qui a retranscrit les codes de l'automne à l'Epoque Edo sur cette création embarquant un mouvement, une platine principale et des ponts en maillechort (alliage de cuivre, nickel et zinc) et titane.
Septembre 2017
Par La rédaction