A La Une


Le "Badminton Cabinet", le meuble le plus cher du monde

Le "Badminton Cabinet", un meuble unique conçu à Florence au XVIIème siècle, a été vendu jeudi aux enchères chez Christie's à Londres 27,5 millions euros battant ainsi le record qu'il détenait déjà (12 millions d'euros en 1990 chez Christie's également).
Il a été acquis par le Docteur Johan Kraeftner directeur du Musée Liechteinstein de Vienne au nom du Prince Hans-Adam II du Liechtenstein, un des princes les plus fortunés d'Europe, pour le musée.
Le Badminton Cabinet vendu 27 5 millions d euros par Christie s
"Un chef-d'oeuvre unique"

Le meuble avait été acheté en 1990 par Barbara Piasecka Johnson, grande collectionneuse américaine et héritière de l'empire industriel Johnson and Johnson. "A nouveau, le "Badminton Cabinet" a dépassé les frontières du marché de l'art", a déclaré Charles Cator le président de Chistie's Royaume-uni. L'ouvrage, a-t-il estimé, est plus qu'un meuble car il combine à la fois l'architecture, la sculpture et la mosaïque de pierre dure et fait de lui "un chef-d'oeuvre unique".
Réalisé en bois d'ébène, ivoire, bronze doré et pierres dures par les ateliers des grands ducs de Florence à partir de 1720-1732, sous le contrôle de la famille Foggini, il avait été commandé par Henry Somerset, le 3ème duc de Beaufort, propriétaire de Badminton House, dans le Gloucestershire, d'où le nom de ce meuble.

Une trentaine d'artisans y ont fait preuve de leur maîtrise

Haut de 3,86 mètres et large de 2,32 mètres ce meuble monumental est la plus grande oeuvre d'art florentine de cette époque.
Une trentaine d'artisans y ont fait preuve de leur maîtrise en y travaillant une grande combinaison de matières et de formes, du lapis lazuli à l'agate en passant par le jaspe vert, la chalcédoine de Volterra ou l'améthyste.
Demeuré à Badminton jusqu'en 1990 lorsqu'il fut vendu par les héritiers de la famille du duc de Beaufort chez Christie's, le "Badminton Cabinet" sera placé à Vienne dans le musée Lichtenstein, l'un des deux palaces baroques, appartenant à la famille du Liechtenstein, que le prince a ouvert en mars dernier.
Il y sera exposé en permanence à partir du printemps 2005.
Décembre 2004