Tendances


Billet d’humeur N° 4 Dr Jean-François Bézot, Biologiste. : Les télomères au microscope

Les télomères au microscope « La vie ne tient qu'à un fil »

Cette expression fait référence aux Parques des vainqueurs ( Nona, Decima, Morta) ou aux Moires des vaincus ( Clotho, Lachésis, Atropos), qui dans la mythologie gréco-romaine, sont des divinités maitresses de la destinée humaine, de la naissance à la mort. Notre inéluctable destin.
La plus âgée, la plus inflexible, de ces antiques filandières, Morta ou Atropos, sera celle qui coupera le fil.
Les Filandières gréco-romaines - © Jean Francois Bezot

Tout être humain se construit à la lecture d’une encyclopédie contenue dans une grosse molécule nommée ADN portée par les chromosomes.
Tel le fuseau de ces trois sœurs, l’ ADN est une pelote de double brin, dont l’un est plus long.

«La vie ne tient qu’à ce brin?»

Protéines et stabilité des télomères - © Jean Francois Bezot

Les chromosomes humains sont linéaires, il faut les stabiliser sinon ils fusionneront et nous serions tous des personnages à la Dostoïevski tels les trois frères Karamazov, tous tarés, ce qui serait grand dommage.
Nous avons donc aux quatre extrémités chromosomiques, comparables aux « aglets »protecteurs de nos lacets, des télomères pour éviter que celles-ci ne se soudent, ce qui provoquerait la dégénérescence de la cellule et pourrait la rendre cancéreuse.

Le brin le plus long...nommé extrémité 3’, replié en boucle, assurera la fonction de protection du télomère et sa stabilité.
A chaque division cellulaire sur notre chemin de vie, ils raccourcissent et au fil des années les cellules ne peuvent plus se diviser. Elles meurent et notre organisme se dégrade peu à peu.La longueur de ces extrémités de chromosome traduirait ainsi notre espérance de vie et les signes de vieillissement de notre organisme.
Là, sont les clefs de la longévité en bonne santé et en bien-être.
Pour se protéger, les télomères 
« s’enroulent » autour de six protéines, les shelterines (a shelter = un abri) qui leur font office de bodyguards.

Les antiques filandières seraient-elles les modernes shelterines dont l’interrupteur POT1 serait Atropos ou Morta?
A l’ échelle biologique, les principaux facteurs pouvant impacter la taille des télomères sont l’inflammation, les infections, la cicatrisation et le stress oxydatif ; des passerelles existent entre les différents nutriments, la pierre angulaire étant le télomère.

Pathways - © Jean Francois Bezot

L’impact de nombreuses vitamines (A,E et C) sur le stress oxydatif, l’inflammation et la prolifération (la D), voire l’épigénétique (laB9)etlaréparationdel’ADN (la B3) donc sur l’attrition des télomères, rendent leur profilage indispensable (*). Il en va de même pour le profil des oligoéléments et des minéraux (Zinc, Sélénium, Magnésium,...) (*) et pour celui des acides gras polyinsaturés W3 (*), le bilan du stress oxydatif (*) est lui incontournable.

Par la formulation de conseils micronutritionnels pour les protéger, nous pouvons ainsi gagner 10 à 20 p.cent supplémentaires d’indice télomèrique en respectant la physiologie.

Une simple prise de sang veineux mesure l’indice télomèrique (*)

.
indice télomèrique 1 - © Biopredix

Elle permet de suivre au fil des mois l’allongement des télomères, de surveiller l’évolution du vieillissement de l’individu et d’adopter des règles d’hygiéne de vie ad hoc pour tenter de le ralentir.

Un indice télomèrique élevé signe la présence de cellules « jeunes » alors qu’un indice télomèrique bas est évocateur de cellules « vieillissantes ».

Indicateur du vieillissement cellulaire, il révèle notre âge biologique opposable à notre âge chronologique.
Afin de freiner et de ralentir les cycles de ces horloges biologiques des médecins AntiAge prescrivent des activateurs de la télomérase.
Ce sont les nouveaux traitements médicaux de pointe qui ont été découverts ou développés au cours des dernières années pour inverser le vieillissement.

indice télomèrique 2 - © Biopredix

Ces produits à base d’ Astragale se bonifient par des formulations galéniques plus judicieuses associant des polyphénols (Ginkgo biloba), du Zinc, de la vitamine D.


L’indice télomèrique(*) est à faire avant de commencer la prise d’ un activateur de la télomérase associé à de la micronutrition et refaire cette mesure à 6 à 12 mois de traitement pour voir si la longueur moyenne des télomères est restée la même ou si elle a augmenté (sans traitement , elle devrait diminuer chaque année), et s’il y a eu chez le patient diminution du nombre des télomères courts.

Notons, in fine, pour bonne mémoire que le Telos des évangiles, c’est l’éternité et non l’immortalité.
"Ce n’est pas le nombre de pages qui fait le livre, mais le contenu " Talmud

Dr Jean-François Bézot
Biologiste
Avril 2022
Par Luxe Magazine
(*) biopredix.com