Gastronomie


Grands vins : nos coups de cœur de la rentrée des Châteaux bordelais

Alors que les vendanges battent leur plein, nous vous présentons les derniers nés qui font la renommée des Bordeaux dans le monde entier.

Château Lagrange 2015 : un Saint-Julien complexe, harmonieux et racé

Château Lagrange 2015 - Toute l'élégance d'un grand Saint Julien

Dirigé par Matthieu Bordes, le Château Lagrange, 3ème Cru Classé de Saint-Julien, s’étend sur un vignoble de 118 hectares de vignes d’un seul tenant. Son millésime 2015 illustre parfaitement la philosophie de la propriété depuis de nombreuses années : la quête de l’excellence, sans compromis.
Le Château Lagrange 2015 est issu d’un assemblage de 75% cabernet sauvignon, 17% merlot et 8% de petit verdot. Il se distingue par une robe sombre aux reflets pourpres. Au nez, des notes élégantes de fruits noirs finement boisées avec un toasté fondu et discret. En bouche, une attaque élégante soutenue par des tanins mûrs et veloutés.

Tarif : 50€

Château la Conseillante 2015 : Merveilleux Pommerol

Château La Conseillante 2015, un millésime exceptionnel

Situé au cœur de l’appellation Pomerol, le Château La Conseillante est l’une des plus emblématiques propriétés de la Rive Droite. Dans la famille Nicolas depuis 1871, c’est aujourd’hui la 5ème génération qui gère le château, montrant ainsi l’attachement et le travail d’une famille à grand vin. Les différents terroirs sont vendangés à la carte . Du sur-mesure qui permet la récolte de chaque parcelle à parfaite maturité.
2015 est un très grand millésime qui exprime toute l’élégance et la finesse de La Conseillante, 81 % Merlot et 19 % Cabernet franc. Un vin tout en équilibre, au grain de tanin fin et aux arômes de violette et fruits rouges, d’un immense potentiel de garde.

Tarif : 210 €, vendu chez les cavistes.

Château La Gaffelière 2016 : Magnifique expression du Saint-Emilion

Château La Gaffelière 2016

Premier Grand Cru Classé de Saint-Émilion, la renommée du Château La Gaffelière, co-propriété d’Alexandre de Malet Roquefort qui le dirige, a traversé les siècles. Niché entre les collines de Pavie et d’Ausone, le vignoble du Château La Gaffelière compte 38 hectares.
La Gaffelière 2016 est le fruit d’un assemblage à 70% merlot et 30% cabernet franc. Le vin présente une robe très sombre et profonde. Le nez, très aromatique, évoque les fruits noirs. La bouche est structurée avec des tannins fins et élégants pour enfin offrir une belle finale soulignée par des épices et des notes finement boisées.

Tarif : 80 €, vendu chez les cavistes

Chateau Fourcas Hosten 2013 : Un Listrac Médoc tout en finesse et équilibre

Château Fourcas Hosten 2013

Le Château Fourcas Hosten est situé au cœur du village de Listrac-Médoc, la plus jeune appellation communale du Médoc
Possédant un vignoble de 50 hectares, cette propriété des frères Laurent et Renaud Momméja, est l’une des plus emblématiques de l’appellation.  
Issu à 44% de Merlot, 55% de Cabernet Sauvignon et 1% de Cabernet Franc, Château Fourcas Hosten 2013 arbore une robe aux intenses reflets carmin. Le nez est harmonieux, floral accompagné de notes de mûres et de cassis. Cet assemblage dominé par le Cabernet Sauvignon produit un vin aux tanins fins et élégants, marqué par la fraîcheur et à la structure très précise.

Tarif : 20 € chez Monoprix (Foire aux Vins du 9 au 27 octobre)

Château Laujac 2016 : Un Médoc profond, riche en goût


Le vaste domaine de Château Laujac, au cœur du Médoc, s’étend sur plus de 430 hectares. Il appartient aujourd'hui à Vanessa Cruse Duboscq -sixième génération de la famille Cruse aux commandes du domaine depuis 1852- et à son mari René-Philippe Duboscq.
Le vignoble du Château Laujac, classé cru bourgeois en 1932, s’étend sur 35 hectares dans le Nord Médoc.
Issu d’un assemblage de 42% merlot, 51% cabernet sauvignon et 7% petit verdot, Château Laujac 2016 présente une robe de couleur presque noire, un nez intense et fin à la fois, aux notes fruitées pures et mûres. Il offre une belle entrée en bouche, moelleuse, puis s’élance sur un corps droit et très savoureux. Un 2016 avec beaucoup de profondeur.

Tarif : 18 € vendu chez les cavistes.

Echo de Lynch-Bages 2012 : l’élégance des Grands Pauillac

Echo de Lynch-Bages 2012

Situé au cœur du Médoc, le Château Lynch-Bages, Grand Cru Classé 1855, appartient à la famille Cazes depuis 1940. Son vignoble s’étend sur 100 hectares et produit trois vins : Château Lynch- Bages, Echo de Lynch-Bages ( 30 % de la récolte) et Blanc de Lynch-Bages.
Vendangé à la main et issu d’un assemblage composé de 57 % Cabernet Sauvignon, 33 % Merlot et 10 % Cabernet franc, Echo 2012, le second vin du Château Lynch-Bages est élevé 14 mois en barriques de chêne français, utilisées pour le millésime précédent.
En bouche, il offre une belle densité, notamment sur le fruité. Son profil de style classique offre rondeur et souplesse. Séduisant dès aujourd’hui, il offre néanmoins un bon potentiel de garde.

Tarif : 40/45 €

Petit-Figeac 2016 : Remarquable second vin de Saint-Emilion

Petit-Figeac 2016, le digne reflet du Grand Vin

Château Figeac, 1er Grand Cru Classé de Saint-Emilion, est l’une des plus vastes propriétés de l’appellation avec 54 hectares dont 40 plantés de vignes et 14 hectares consacrés à la biodiversité. Issu de vignes plus jeunes que son aîné, Petit-Figeac est produit par les mêmes équipes et avec les mêmes exigences.
Le millésime 2016 restera l’année de toutes les exceptions avec des conditions climatiques ne ressemblant à aucune autre.
Petit-Figeac 2016 est issu d’un assemblage de 41% Cabernet Franc, 36% Cabernet Sauvignon et 23% Merlot.
Sa robe rouge rubis est brillante et profonde. Son nez floral avec des notes d’œillets mêlées à d’agréables arômes de fruits rouges, de mûres sauvages, de réglisse et de parfums d’épices. L’attaque est ronde et élégante avec une touche de minéralité. Le vin dévoile de jolis fruits mûrs, de myrtilles, de cassis et de cerises noires.. La finale est interminable et aérienne portée par le fruit. Le digne reflet du Grand Vin dans un millésime d’exception.

Tarif : 70 €, vendu chez les cavistes.
Octobre 2019
Par Sean Cloud