Voyages & Croisières


Le Château La Chenevière, une escapade normande

Entre la pittoresque ville de Bayeux et les plages du débarquement dans le Calvados, direction Port-en-Bessin, charmant port de pêche que François Sagan qualifiait de petit « Saint-Tropez normand ». où non loin le Château de Chenvière vous tend les bras, pour une retraite en pleine nature.

Dans le Calvados, l’un des meilleurs hôtels de France


Car il est ici question de luxe : l’hôtel 5-étoiles Le Château la Chenevière, membre des Small Luxury Hotels of the World, a été désigné à juste titre comme le deuxième meilleur hôtel de France et Monaco par Condé Nast Traveller en 2018. Que l’on arrive en voiture, ou en hélicoptère sur la piste aménagée à cet effet, on est d’emblée conquis par ce joli manoir du XVIIIe siècle, posé au cœur d’un écrin de verdure de 12 hectares, à deux minutes du Golf d’Omaha Beach. et non loin des autres plages et villages commémorant le débarquement.
Un petit manoir qui au XVII siècle n'était qu'un immense domaine où l'on cultivait le chanvre. Durant la deuxième guerre mondiale, il fut occupé par les allemands pour abriter des chevaux dans les dépendances et parfois quelques officiers ou soldats. Il devint un poste de télécommunications important qui fut détruit par un membre du réseau Alliance, Armand Lapierre, dans la nuit du 4 au 5 juin 1994. Une plaque commémorative y a été installée le 6 juin 2016, en son honneur, dans l'enceinte du château.

Un esprit gentilhommière


Ici on se sent comme dans une gentilhommière anglaise, une demeure juste pour soi, avec quelques salons en enfilade où se poser pour rêver, lire ou prendre un thé en refaisant le monde ou en se regardant dans le blanc des yeux.
Une parenthèse de quiétude !

Suites et chambres inondées de lumière


Poser ses valises dans l’une des chambres lumineuses du château, c’est déjà oublier la ville et les soucis du quotidien, pour entrer dans une douce atmosphère de bien-être. Ici on se sent dans une bulle de quiétude.Le soleil entre à flots par les vastes fenêtres, inondant de lumière les murs clairs d’une chambre décorée avec goût et sobriété. Dehors le parc est une invitation à se promener. Avant la tombée du jour, on fait quelques pas dans le parc pour admirer les roseraies et les arbres exotiques, humer les massifs odorants, et se réjouir par avance des richesses du jardin potager et des ruches, que l’on dégustera sans tarder, car ici le chef sait vous concocter des plats de son jardin, goûteux et créatifs !

Jardins odorants et produits gourmands


Car l’hôtel abrite deux restaurants, l'un aux beaux jour, le Petit Jardin, où de la piscine, on peut directement aller s'attabler à la terrasse du Petit Jardin, pour se régaler en toute simplicité et le soir au gastronomique « Le Botaniste », où le chef Didier Robin travaille les produits fermiers normands choisis chez les meilleurs producteurs de la région, mais aussi avec les jardiniers du château. Il surveille avec un soin jaloux ce potager où il puise herbes, fruits et légumes de saison qu'il utilise au quotidien
Le Petit Jardin

La cuisine du chef est à l’image de la région : entre « terre et mer », inspirée des recettes traditionnelles et régionales mais avec une belle touche de créativité. On a aimé plus particulièrement le cochon braisé aux baies du Penja, agrémenté de crumble de moutarde, texture de courgette, friture et caviar d'aubergine. Un régal !
Turbot aux petits légumes, bouillon thaï

Et pour ponctuer la soirée le parc est le bienvenue pour découvrir noyer son regard dans le firmament à la recherche d'étoiles avant de retrouver le cocon de sa chambre pour une nuit douce et câline.
Octobre 2018
Par Katya PELLEGRINO
Mon avis :
Une jolie escapade à s'offrir, qui plus est , se trouve à 2H30/3 H de Paris et donne une véritable bouffée d'oxygène. Niché dans sa verdure et son parc, on se sent à la maison dans ce petit manoir à l'ambiance tout à fait british.
On aime l'enfilade de petits salons, qui permet une petite halte pour lire un bon livre ou bien déguster une bonne tasse de tea, of course !
On en profitera pour se réapproprier le débarquement, les plages étant à deux pas et dans tous les villages, l'histoire est encore présente.


Commes, 14520 PORT-EN-BESSIN
Téléphone : 02 31 51 25 25
www.lacheneviere.com